LexGo

Formation continue : un nouveau cursus dédié à la finance inclusive
02/02/2017

L'Université du Luxembourg et Appui au Développement Autonome (ADA), en coopération avec la Banque européenne d'investissement (BEI), ont lancé en janvier un nouveau programme de formation continue, le « Certificate in Law and Regulation of Inclusive Finance », qui vise à approfondir l'expertise et les échanges dans ce domaine émergent du droit financier.

Ce Certificate in Law and Regulation of Inclusive Finance fait partie des activités menées dans le cadre de la « ADA Chair in Financial Law (Inclusive Finance) », fruit de la coopération entre la Faculté de Droit, d'Économie et de Finance de l'Université du Luxembourg et ADA, une organisation non-gouvernementale qui a pour mission de renforcer les services de microfinance auprès des populations exclues des circuits bancaires traditionnels. Le programme était organisé en coopération avec la BEI et son Institut et a bénéficié du support complémentaire de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) ainsi que de celui de l’étude Arendt & Medernach.

La première promotion

Les 22 étudiants de la première session ont terminé avec succès le programme le jeudi 26 janvier, après deux semaines de cours sur la surveillance réglementaire, le droit et l'éthique, les véhicules d'investissement et le droit bancaire, enseignés par des professeurs de l'Université ainsi que par des intervenants extérieurs d'ADA et d'autres spécialistes en microfinance. Ils ont reçu leur certificat lors d'une cérémonie de clôture à la BEI jeudi soir.

On comptait parmi les participants des professionnels de la finance, des organismes de réglementation, des institutions de la microfinance et du monde universitaire. En plus des étudiants originaires du Luxembourg ou de Belgique, d’autres ont fait le trajet depuis le Cameroun, le Ghana, l'Inde, l'Indonésie, le Kenya, le Maroc, la Mongolie, le Nigéria, le Pakistan, la Palestine, la Tanzanie et la Tunisie pour suivre le programme. Des bourses ont été octroyées aux étudiants qui avaient besoin d'une aide. Elles ont été financées, en partie, par les frais d'inscription versés par les étudiants soumis à leur paiement.

 

La microfinance par des enseignants et des experts

Ce programme de deux semaines donne à l'Université un rôle clé dans l'étude et l'enseignement du droit et de la réglementation en finance inclusive. D'après le professeur Dirk Zetzsche, titulaire de l’ADA Chair in Financial Law (Inclusive Finance) et directeur d'études sur le programme : « Le droit et la réglementation de la finance inclusive constituent un domaine émergent. Ce programme permet un échange entre des universitaires et des professionnels, ainsi qu'un transfert de connaissances des juridictions européennes vers les pays en développement. »

Olivier Massart, le directeur exécutif d'ADA, a ajouté : « Le partage des connaissances et de pratiques en microfinance via l'Université du Luxembourg est un atout. Il crée un vivier d'où sortiront les prochains responsables de la microfinance. L'inclusion financière est un facteur de croissance de plus en plus important dans certaines régions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine et, vu les défis que doivent surmonter ces dernières, il est essentiel de tirer profit de l'expertise financière du Luxembourg pour former des responsables de la microfinance. »

Francisco de Paula Coelho, doyen de l’Institut BEI, a conclu : « L’accès aux services financiers renforce les petites et moyennes entreprises et change des vies. Nous sommes fiers de collaborer avec l’Université du Luxembourg et ADA pour faire valoir une expertise parmi des professionnels du monde entier et de développer la microfinance pour ceux qui en ont le plus besoin. »

Compte tenu du succès de la première session, le Certificat sera sûrement proposé chaque année comme programme de formation continue en deux semaines.

Voir aussi : Université de Luxembourg

LexGO Network